Bulletin des parrains de la vigne (mai 2014)

Mai : un moi où on n’a pas chômé !

On commence le mois de mai par commenter le temps : il n’est pas du tout surprenant parler de bonnes températures très agréables. Des matinées fraîches, des après-midis et des soirées chaleureux, et une fois couché le soleil, on revenait à des températures plus froides.

Pratiquement pas de nuages à la première quinzaine du mois, et à partir de la moitié, on a vécu quelques jours de pluies assez fortes.

Ces températures agréables et les pluies ont favorisé l’apparition des coquelicots et des fleurs sauvages de toute sorte. A la fois, les vignes ont fleuri et on peut déjà observer de petites baies sur les grappes.

Parmi les tâches de la cave de ce mois, on commence par désherber les vignobles, car après avoir labouré en mars, les herbes sauvages ont poussé vite, et nous en profiterons pour en faire de l’engrais. Comme chaque année, on fait une petite taille en vert, centrée surtout cette année sur les vignobles en terrasse.

En ce qui concerne d’autres tâches, il faut parler de la mise en bouteille de l’Il·lia 2011. Nous avons déjà les étiquettes et, tant mieux, on peut déjà en acheter (il faut pourtant le faire reposer en bouteille pendant 12 mois afin qu’il s’arrondisse).

Quant au tourisme et au commerce chez nous, il faut dire que ce mois de mai on n’a pas chômé ! Par exemple, la Foire aux vins de Falset (XIXème édition), comme toujours une grande réussite. De nouveaux contacts : un site web qui aspire à devenir un catalogue de domaines qui peut réussir. Leur modèle nous fait chercher aussi de nouveaux défis.

Chez Devinssi, on a aussi eu des défis surmontés : on a présenté le MDLV 2011 blanc. Nous l’avions rafraîchi et on aime penser que c’était un grand succès. Vous pouvez suivre les instants de la foire sur l’Instagram (suivez-nous) et aussi sur le Twitter.

Il est étonnant que nos vins aient été présents aux réseaux grâce à plusieurs dégustateurs, pendant et après la foire ; il est aussi émouvant penser que nous avons laissé de bons souvenirs de l’expérience de la foire chez beaucoup de visitateurs.

Cette année, on s’est aussi aperçu de l’augment de l’œnotourisme, qui est chaque fois plus présent, surtout en Catalogne. Par comparaison à l’an dernier, il faut dire que cette année, la croissance a été plus graduelle et moins saisonnière, ce qui favorise le commerce. On a accueilli quelques parrains des vignes chez nous qui suivent notre blog, parmi lesquels Manuel, qui a laissé un précieux poème sur le site de Tourisme au Priorat (commentaire nº 60). Version en pdf ici

Outre l’accueil et les activités pour nos parrains, on a aussi fait de nouveaux contacts et d’autres collaborations typiques. L’apparition des recettes au blog de l’Hostal Sport, la création de nouveaux liens avec l’agence d’œnotourisme BSP Wine de Barcelone, les visites des randonneurs (comprises quelques-unes avec El Brogit Guiatges) et même une session de photo pour de nouveaux parrains russes.

Et pour terminer, ce mois de mai qui a été si charmant et trépidant, il faut qu’on mentionne le nouveau défi : comme beaucoup de vous sauront, Taula est notre boutique à Barcelona qui représente notre petite cave à la grande ville. Et maintenant nous nous sommes proposé encore un but : on veut la convertir en une boutique de référence du Priorat à Barcelone. Et puis… Qui sait ! Peut-être de tout Catalogne ! Quel est votre avis ?

Rédigé par Laura Roca Ticó

P.S. Une vidéo accessible exclusivement aux parrains de nos vignes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Escribe el resultado para evitar spam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.