Cinq conseils pour déguster un vin

dégustation au celler devinssi œnotourisme prioratPareil à plusieurs caves à vin ouvertes au tourisme au Priorat, nous rencontrons des visiteurs qui ont parfois des doutes vis-à-vis la façon de déguster un vin et les préparatifs en vue de le faire. On a lu l’article récent de Campbell Bevan sur les 5 conseils clé pour déguster un vin. Il nous a plus de par son style décontracté et abordable, soit pour les connaisseurs, soit pour les débutants. On a décidé d’emprunter le schéma de l’article et de lui donner un autre corps, un corps qui soit plus du Priorat, comme les vins d’ici. On a transformé les cinq recommandations en quatre et on y en a ajouté une cinquième, de notre part.

1. On peut manger avant la dégustation ? – Ne vous rendez pas à une dégustation avec le ventre vide

dégustation accord vin et mets au celler devinssi œnotourisme prioratUn repas (un petit-déjeuner ou un casse-croûte) vous aidera à maintenir l’esprit clair avant de venir déguster nos vins. Au fait, un vin typique de la DOQ Priorat tend à être puissant et marie très bien avec un repas fort (par exemple, notre Mas de les Valls 2013, c’est un vin très costaud). De sorte que manger quelque chose auparavant favorisera votre expérience. On voudrait aussi vous prévenir que (sauf aux séances d’accord mets et vins) il est conseillé de ne pas manger pendant la dégustation, parce que les aliments peuvent altérer ou adoucir le goût d’un vin. Quand on accorde mets et vins, en revanche, on cherche des combinaisons où le vin et le mets se soutiennent et vous offrent de nouvelles sensations gustatives. Ça oui, un fromage est bienvenu ici. On vous rappelle qu’il vaut mieux éviter des plats piquants avant que vous ne goûtiez un vin.

2. On peut bouger le verre ? – Remuez bien le vin

Nous, nous ne le ferions peut-être pas au début. Chez nous, quand on hume un vin, on met le nez dans le verre sans l’agiter pour pouvoir sentir les parfums du vin qui montent tout seuls et découvrir si le vin est un peu réservé ou plutôt direct. Par exemple, l’IL·LIA 2012, c’est un vin élevé en barrique pendant deux ans, et son premier nez est très léger. Pourtant, quand on le remue dans le verre, ce vin se réveille davantage, respire et déploie un arôme plus profond et caractéristique du Priorat. Dans un vin jeune, on ne remarquerait peut-être pas cette différence. Notre Cupatge 2014 a un nez fruité, très direct, et s’ouvre ensuite.

3. Quelle eau-de-toilette mettre pour aller à une dégustation de vins ? – Aucune

On le comprend, on peut avoir mille et une raisons pour s’arroser avec une eau-de-toilette : être entouré d’un parfum qu’on aime, se sentir plus envoûtant(e), mettre en valeur sa classe sociale, etc. C’est quand-même le vin qui joue le principal rôle dans une dégustation. Et pour en jouir plus, nous vous recommandons donc d’éviter les eaux-de-toilette, car celles-ci peuvent déformer ou camoufler le parfum du vin.

Par exemple, notre Mas de les Valls blanc (vi de la vila de Gratallops) est servi bien rafraîchi pour déguster et alors son premier nez est assez léger (après, en le remuant dans le verre, vous repérerez sa puissance aromatique). Si vous portez une eau-de-toilette, il est probable que vous ne sentirez que votre propre arôme au premier nez. En outre, c’est pareil à l’habitude de fumer : il est déconseillé de fumer avant ou pendant la dégustation.

4. On peut boire de l’eau ? – Rincez-vous le palais entre un vin et un autre.

IL·LIA 2012 vi de la vila de Gratallops, Celler Devinssi, DOQ PrioratL’eau est bonne pour maintenir le corps hydraté (et surtout si vous visitez le Priorat en été, lors du soleil torride). L’eau sert au même temps à nettoyer la bouche en la préparant pour goûter le vin suivant. Par exemple, chez Celler Devinssi, on goûte d’habitude le Mas de les Valls rouge avant l’IL·LIA. Tous les deux s’élaborent à partir des mêmes cépages, mais ils se diffèrent sur le plan aromatique, de sorte qu’il est conseillé de boire un peu d’eau entre eux. Campbell suggère aussi de grignoter du pain afin d’alléger les papilles gustatives, ça nous paraît justifiable.

5. Quel est le vin pour s’y prendre : le blanc ou le rouge ? – Commencez par le blanc

celler devinssi visites œnotourisme mas de les valls blanc Priorat GratallopsLa recette générale est de goûter des blancs avant des rouges, vu que ceux-ci tendent à avoir plus de tannins et plus de corps. Nous estimons, d’autre côté, que cette règle existe pour être enfreinte. Effectivement, tout ça dépend des caractéristiques de chaque vin. Dans la DOQ Priorat, où les cépages blancs représentent 5% à peu près de toute la culture vinicole et le climat et chaud, il n’est pas étonnant de trouver un vin blanc assez costaud. Quand on déguste les vins chez nous, nous commençons d’habitude par le Mas de les Valls blanc, parce que on le sort de la cave frigo. Pourtant, si on suit le recommandation du point 4 (rincer la bouche) on peut le déguster après les rouges et jouir de sa fraîcheur et sa puissance. Renseignez vous chez Katja de Clos Mogador sur sa façon pour s’y prendre avec le Nelin blanc pendant la dégustation au cellier.

Maintenant que vous avez absorbé la partie théorique du thème, il est le grand temps que vous entamiez l’étape pratique. Nous vous attendons ici, au cœur du Priorat pour partager avec vous ce patrimoine paysagiste et gastronomique.

Un verre (de vin) à votre santé !

Préparé par : Jordi Ustrell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Escribe el resultado para evitar spam * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.